Voyage

Un carnaval en Argentine ?! Oui à Mar del Plata !

Premier périple en Argentine

C’est parti, on quitte la charmante capitale Buenos Aires pour aller à Mar del Plata assister au carnaval. La route n’est pas exceptionnelle mais on atteint la ville sans problème. On se rend vite compte que la conduite en Argentine est particulière. La plupart des rues sont à sens unique et le sens est indiqué par une petite flèche au dessus du nom de la rue. Le plus facile c’est de regarder dans quel sens les voitures sont stationnées. Autre curiosité, les priorités ! Le code de la route vous dira que la priorité est à droite, la réalité est tout autre. La priorité est à celui qui à le plus envie de passer, le plus gros véhicule, le plus de cojones ! Autrement dit c’est un peu la loi de la jungle… Mise à part ça, les Argentins conduisent plutôt bien et prudemment.
Nous arrivons en fin de journée et c’est NOIR DE MONDE ! La ville n’a pas de charme, c’est une grande station balnéaire avec beaucoup de boutiques. Ce soir, c’est le match de la Boca (Si, souvenez-vous, celui qu’on a failli aller voir…) et les bars et restaurants sont pris d’assaut. On a toutes les peines à trouver une table pour deux âmes affamées. Nous allons sur la place centrale près de la plage assister aux spectacles de rues qui font le bonheur des touristes. Un orchestre joue une musique pendant que des danseurs performent. C’est un genre de tango assez rapide. Quand vient le tour d’une personne du public de danser, un peu timide au début, il s’exécute sous les applaudissements du public et tout le monde en reste bluffé. Il danse seul et fait des pas rapides comme des claquettes avant de terminer sa parade en apothéose en même temps que l’orchestre sous une foule en délire !
Après, nous sommes allez voir tout une famille de gauchos faisant une danse traditionnelle, en costumes traditionnels mais nous étions leur seul public 🙁
Nous finissons la soirée dans un quartier résidentiel de la ville pour dormir tranquille.
Le lendemain nous nous dirigeons vers une plage un peu sauvage pour passer la journée, avant de revenir dans la ville pour le carnaval.

Un des plus grands carnavals d’Argentine

Le plus grand carnaval en Argentine se trouve à Mar del Plata, rien à voir avec les carnavals brésiliens mais on en a quand même pris plein les yeux !
Nous arrivons un peu en avance sur la grande place, pendant que les musiciens font les balances sur la scène de ce soir. Tout semble prêt, la foule arrive petit à petit quand soudain : GROS ORAGE ! On remballe tout, et on attend. Le carnaval démarre finalement avec une bonne heure de retard, mais ça c’est pas l’orage, c’est l’horaire argentin d’après un habitant.
Enfin, ce carnaval débute fort, avec une représentation de majorettes et de lanceurs de drapeaux, tous issus de la marine nationale. Puis vient le défilé, pas de char mais des danseurs, venus représenter leurs clubs en famille. Chaque club à son code couleur et ses drapeaux. Le public est hélas un peu mou. Heureusement que les danseurs sont là pour mettre une ambiance conviviale communicative. J’ai dû retenir Adeline de ne pas allez rejoindre les danseuses brésiliennes ! « T’as pas de tenue, tout le monde va voir que tu fais pas parti de la troupe ! » « J’ai mon string à paillettes, les gens n’y verront que du feu. »
Le carnaval c’est aussi l’occasion de se balancer du « espuma » à la figure. Un genre de mousse à raser qui sort en spray et que tout le monde s’envoie gaiement en tentant de bien viser les yeux quand même. C’est donc depuis le front que nous attendons le début du concert, tentant d’éviter les jets de espuma. Un couple de papy-mamie juste devant nous se fait avoir par un ado isolé et s’en prend dans le visage… La jeunesse fout le camp, moi je vous le dis !
Après seulement quelques dommages collatéraux, on s’en sort indemnes et on profite du concert. Un groupe argentin ultra connu, aimé des jeunes comme des moins jeunes. Tout le monde connait toutes les musiques (sauf nous du coup).

Pehuen Co, à la recherche des dinosaures !

Nous nous arrêtons dans un petit village appelé Pehuen Co, car on y a lu qu’on pouvait y observer des empreintes de dinosaures ! On arpentera à marée basse toute la plage à la recherche des traces, mais c’est quasi introuvable. On en repère une seule, bon c’est déjà ça. On revient vers le garde côte, pour lui montrer le cliché de la seule empreinte qu’on a pu voir, et il nous lâche : « Ah non, ça c’est rien du tout par contre…. ». Avouez, ça ressemble quand même vachement à une empreinte de Tyabiencrux Cretinx non ?

Arrivés en Patagonie en passant par la Pampa

Sur la route, on croise 3 barrages de police, à chaque fois, ils nous arrêtent. Mais ils sont vraiment adorables ! Ils nous complimentent sur notre van, sur notre façon de parler espagnol, tout sourire ils nous souhaitent bon voyage. Nous nous arrêtons ensuite pour passer la nuit près d’une rivière avec un petit restau au bord, ça commence à sentir l’apéro tout ça. A peine garés, un couple nous aborde pour nous demander si on a besoin de quoique ce soit ! On leur dit oui, un apéro. On part donc tous ensemble dans ce petit restau. Emi et Pablo reviennent d’un long voyage de deux ans en Nouvelle Zélande, alors on se sert les coudes entre routards. On leur dit qu’une douche, ça serait pas de refus parce que la douche du van c’est sympa mais ça vaut pas une vraie douche, et Adeline commence à avoir des dreads… Ils nous proposent même de dormir chez eux !

Le lendemain on passe la journée tous ensemble à la rivière pour faire un barbecue puis aller au garage car Yvaou à un problème d’accélération. On change les bougies et la bobine d’allumage et il a l’air de reprendre son souffle. Chouette, on repart l’esprit léger, le portefeuille vide et le ventre plein. Nous traversons le pont et ça y est nous sommes en Patagonie, mais on reste quand même loin du Sud. Et bien des (mes)aventures nous réserve le Nord de la Patagonie…

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *