Voyage

Petite pause à Sao Paulo et surprise de Noël !

En route pour Sao Paulo

Après être partis de chez Walter à Foz Do Iguaçu, nous prenons un bus direction Sao Paulo, la capitale économique brésilienne. On y retrouve un couple d’amis, Fernanda et Bruno, rencontrés à la Chapada Diamantina, au début du voyage. Une fois dans le bus, à quelques kilomètres de Foz Do Iguaçu, un barrage de police nous stop. Les policiers fouillent les bagages en soute et trouve de la drogue… Ils arrêtent le propriétaire et nous devons attendre que quelqu’un paye sa caution pour qu’il remonte dans le bus. Finalement, on attendra 4h pour rien puisqu’il ne repartira pas avec nous. On s’amuse à imaginer cette situation en France… Ici tout le monde prend ça avec le sourire et on passera 4h à se balader dans le bus et en dehors en attendant un dénouement… !

Nous arrivons enfin dans l’appartement de Bruno et Fernanda après 24h de trajet ! C’est grand, propre, beau, bref : on s’y sent bien. Tellement bien qu’on va y rester 3 semaines !!!
On nous avait dit que Sao Paulo ne valait pas trop le coup de s’y attarder mais finalement on s’y est bien plu.
Le premier jour, samedi, nous sommes partis nous balader dans le parc d’Ibirapuera pour profiter du soleil comme tant d’autres paulistas. L’ambiance est vraiment festive, tous les habitants semblent heureux, sourire aux lèvres, bières à la main ou ballon de foot au pied. On trouve même des personnes en BMX, j’en profite donc pour faire un petit tour, pieds nus car je n’avais que des tongs…

Le dimanche, c’est un grand jour pour les paulistas, et les brésiliens en général. C’est synonyme de fête. Oui, ils font la fête TOUS LES JOURS, mais encore plus le dimanche. Et pour l’occasion, l’avenue principale de Sao Paulo, l’avenida Paulista, est fermée à la circulation. C’est l’occasion pour de nombreux commerçants, artisans et artistes de rues de venir animer cette grande rue. Tous les 50 mètres un nouveau concert et il y en a pour tous les goûts : reggae, samba, rap, rock, punk, orchestre… On assiste même à une compétition de Beatbox ! On y retournera tous les dimanches 🙂

Un karaoké sur l’avenida Paulista avec un Jury sous la tente bleue digne de The Voice

Nous avons ensuite visité le quartier bohème Vila Mariana, avec ses rues pleines de street art, dont la célèbre rua beco do batman (bisou de batman). Un quartier où il fait bon flâner, se perdre dans les rues et tomber au hasard sur une œuvre d’art urbaine.

On visitera aussi le quartier japonais qui s’anime tout particulièrement le dimanche avec des stands de street food typiques, pris d’assaut par les paulistas. Sao Paulo représente la plus grande communauté japonaise en dehors du Japon, il y a donc de quoi faire pour les amateurs de ramens et de sushis.

Et puis bien sûr, nous avons visiter le centre historique avec notamment la cathédrale de la ville, qui tranche avec les buildings de Sao Paulo

Nous rencontrons des amis franco-brésiliens du frère d’Adeline qui vivent à Sao Paulo et qui nous convient à une journée samba dans un des restaurants mythiques de Sao Paulo pour écouter et danser la samba. Au programme : concerts, feijoada, bières, caïpirinha, danse et surdité 🙂 !

Adeline profitera d’une journée orageuse pour aller chez le coiffeur se faire un lissage brésilien chez une amie de Fernanda. « Combien de temps ça va durer ? » je lui demande. Elle me répond, qu’avec les cheveux d’Adeline, en 1h, 1h30 c’est plié. Règle numéro 1 : rajouter toujours au moins 1h sur l’heure brésilienne. Et là j’ai attendu 4h !!

Tu veux quoi pour Noël ? Un combi !

Depuis notre arrivée au Brésil, on en voit à tous les coins de rue… Ici le combi c’est pour la plupart du temps une camionnette avec des banquettes à l’arrière, pas très bien entretenu… On ne pouvait pas passer à côté de cette occasion d’en acheter un pour continuer notre voyage… 🙂 Et c’est à Sao Paulo qu’on trouve le plus de combi aménager !

On en visite un premier mais il s’avère qu’il ne nous emballe pas du tout, beaucoup de petits défauts et on ne se sent pas trop en sécurité. Finalement, Fernanda en trouve un second sur internet, en vente depuis 1 an. Etrange… Mais ça sera le bon !

Noël approche à grand pas et on se rend compte qu’on va passer cette fête ici, en compagnie de Bruno et Fernanda qui nous invite à leur réveillon. Et puis on devra attendre longtemps car c’est très lent et compliqué d’acheter un véhicule au Brésil, en particulier à cette période de fêtes et de vacances. Nous ferons surement un article pour détailler l’achat d’un véhicule au brésil.

Après avoir récupéré notre petit combi surnommé « Yvaou » (cousin brésilien de notre Yvan français) on l’amène au garage faire quelques réparations avant de prendre la route. Et en attendant on se repose un peu, on profite de ce confort qu’on n’aura bientôt plus ! Canapé moelleux, douche, grand lit, cuisine tout équipée… Une fois Yvaou sorti du garage, on refait un petit coup de peinture à l’intérieur, histoire qu’il soit tout beau pour prendre la route. On s’improvise un atelier peinture dans la rue devant l’immeuble de Fernanda et Bruno.

Enfin, nous voilà presque prêts pour prendre la route. Nous avons dû tout racheter pour rééquiper le van car l’ancien propriétaire ne nous a rien laissé… Et nous devrons revenir chercher les nouveaux papiers du van dans quelques jours. (Ne vous plaignez pas trop de l’administration française, ici c’est beaucoup plus leeeeeeent !!!)

En attendant, direction Rio do Janeiro pour le nouvel an ! Nous remercions chaleureusement notre couple d’amis qui nous a hébergé si longtemps et nous aura aidé dans toutes les démarches, sans eux, nous n’aurions pas acheté de véhicule ici !

2 commentaires

  • mcdrouot

    Merci beaucoup pour ce long message car vu le grand âge qui me gagne, je commençais à me poser des questions
    Reprenons dans l’ordre:
    – joyeux Noël à vous aussi!
    -bonne année à vous à vous aussi!
    -j’ai eu la fève de la galette 000
    -moi j’ai encore tous mes points de permis de conduire et donc je pourrais aider…?
    Bravo pour le van c’est une très bonne idée
    Ça tient combien de temps le lissage brésilien car je pourrais être preneur?
    En vrai, je rêve de voir tout ce que vous traversez sauf les longues virées en bus évidemment
    Gros bisous mcd

    • etdemainovo

      Ohlala la chance, on n’a même pas eu de galette nous… ! Rejoins nous on se serra dans le van 😉 tu as quelques notions de mécanique ? Ça pourrait nous être utile… !
      Gros bisous

      Ah et j’oubliais, le lissage brésilien ça dure quelques mois tout dépend de tes cheveux ahah
      Pour moi elle m’a dit 6 mois, je suis un peu septique, affaire à suivre !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *