Voyage

Paraguay : Villarrica et la capitale Asuncion

Le Paraguay, un pays pas très touristique.

Bon on va pas vous mentir, il n’y a pas masse de choses incroyables à voir au Paraguay, donc voilà… A très vite pour de nouvelles aventures !

Premier jour, les galères commencent…

Ah allez, on va quand même vous raconter, car c’était sympa. Nous nous faisons donc déposer par nos amis brésiliens au poste de frontière brésilien de Salto del Guaira, pour se faire tamponner nos passeports pour sortir du Brésil. Seulement voilà, le poste frontière ne fait pas ce genre de tampon, il faut aller en ville côté Brésilien au poste de police mais le hic c’est qu’il est fermé. Et le hic c’est qu’on a trouvé un couchsurfing qui nous héberge mais au Paraguay. Donc tant pis on se rend au Paraguay pour dormir chez César, enfin pas vraiment chez lui mais dans son bar, au Bodega7Bar ! On fait la rencontre de José un ami de César qui nous tape la discute mais il parle un espagnol du futur avec un débit digne d’un rappeur. On ne comprend absolument rien, heureusement, Paulo, un brésilien, nous aide ! Le soir venu on commence à piquer du nez, les clients sont encore là qu’on s’installe dans la salle, on met des banquettes ensemble pour se faire des lits de fortunes. On ne verra même pas les derniers clients partir (j’espère qu’Adeline aura pas trop ronflé…).

Une journée en mode locale

Le lendemain on se fait régulariser nos passeports et nous rendons ensuite visite à notre nouvel ami brésilien rencontré la veille au bar. Paulo tient un musée dans un des nombreux centres commerciaux de la ville. En effet, Salto del Guaira est frontalière avec le Brésil et cette ville paraguayenne propose des produits détaxés, donc beaucoup de brésiliens viennent faire leurs achats au Paraguay. Et la particularité du musée de Paulo, c’est que c’est une exposition de ces nombreux serpents ! Le soir venu, on se rejoint pour aller partager le téréré (mais si souvenez-vous on en parlait ici) sur la plage de la ville. On mange ensuite ensemble et on finit par dormir chez eux. Vous l’aurez compris, ne nous invitez jamais, car on s’incruste partout !

Adios Salto del Guaia, buenas Villarrica !

Premier bus au Paraguay, c’est une expérience ! Le bus s’arrête partout ! Il suffit qu’un habitant soit sur le trajet, il lève la main comme pour appeler un taxi et le bus s’arrête. Idem pour faire monter des vendeurs ambulants. Au Paraguay, ne va pas au marché, c’est le marché qui viendra à toi. fruits, légumes, chargeur de téléphone, bijoux, vêtements… Tout y passe. « Quelle aubaine, j’avais justement besoin d’acheter une citrouille pour ce trajet de bus ! ». Puis, durant ce long trajet, nous réalisons vers 16h que la pause déjeuner tant attendue n’aura pas lieu. Donc on achète la nourriture au premier vendeur venu, une spécialité du pays : le pain Chipa. On finit par rejoindre Villarrica en hélant à notre tour un second bus. Arrivés dans notre hôtel (Aurora de Guaira) on se met à la recherche d’un restaurant. On a du mal à trouver autre chose que pizza ou burger. Nous mangeons une pizza dans un restaurant très sympa, le meilleur de la ville (Patio Guai).

Villarrica, c’est un peu beaucoup trop calme…

La visite de la ville se fait le dimanche, jour où tout est fermé. Il fait très chaud et donc nous sommes environ 2 dans la ville… C’est assez particulier. Petite ballade pour découvrir une petite ville donc. On finit par retrouver un peu plus de monde le soir venu dans le parc.

Les alentours de Villarrica, les galères s’enchainent !

Le lendemain, on se motive, nous partons à 7h pour aller gravir le point culminant du pays, à 850m (ne jugez pas, c’est pas la taille qui compte !). C’est à une trentaine de kilomètres de la ville donc nous décidons de louer une voiture dans la seule agence de location de la ville. Manque de chance, la seule voiture à louer était louée. Retour à la case départ, nous prenons un bus pour nous y rendre. Nous arrivons à la ville la plus proche vers midi et nous devons encore trouver un taxi pour nous rendre au mont. Changement de plan, l’ascension dure 3h, ça va faire trop juste et il fait déjà trop chaud. Nous partons pour le mont Cerro de la Cruz et la cascade au pied du mont ! Seulement, après avoir payé l’entrée, on se rend compte que la cascade est quasiment à sec ! Nous profitons quand même du filet d’eau pour se rafraichir et nous commençons la grimpette. En redescendant, on se fait offrir un jus/lait de riz fait maison délicieux. Notre généreuse donatrice nous informe que le dernier bus pour Villarrica est à 17h et que si on veut avoir une chance de l’avoir, il faut courir à l’entrée du parc et prier pour qu’il y ait un taxi qui attende. Finalement on repaye le mec qui nous a fait payé l’entrée de la cascade pour qu’il nous dépose sur l’itinéraire du bus. 5 minutes plus tard on est dedans, OUF !

C’est parti pour la Capitale Asuncion

Dans toutes nos galères au Paraguay, on a aussi des petits rayons de soleil. Celui-là s’appelle Ernest, c’est notre Couchsurfing à Asuncion. Il habite à Villarrica et doit se rendre dans son appart à Asuncion. Il nous amène donc en voiture et nous héberge. Nous mangeons dans un restaurant (Bar lido) qui propose des spécialités du pays. Et c’est délicieux ! Puis une visite de la capitale. Pas grand chose à voir, si ce n’est le palais du Président, l’ancienne gare de train et la réplique des Invalides. On ira également avec Ernest à Aregua, une ville proche d’Asuncion, au bord d’un lac. Malheureusement on ratera le championnat du monde de beach soccer qui se déroule dans la ville, aucune pub dans la ville…
On finit notre séjour dans la capitale au restaurant avec Gabriel, un étudiant rencontré sur Couchsurfing.

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *