Voyage

Nos premiers pas en Patagonie…

Direction la Péninsule Valdes

Nos premiers kilomètres sur le sol patagonien se passent relativement bien. On se dirige vers la péninsule Valdes, cette dernière est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ici, on peut apercevoir toutes sortes d’animaux marins, des baleines, des orques, des lions et éléphants de mer… Évidemment, les baleines sont présentes plutôt d’aout à octobre et nous sommes début mars ! Qu’a cela ne tienne, on pourra surement apercevoir des orques sur la pointe nord de la péninsule.

Mais avant d’arriver à la presqu’ile de Valdes, on passe par Las Grutas, une petite ville en bord de mer dans laquelle on restera une journée. Baignade, flamands roses, et balade en prévision…

Sur la route, on s’arrête faire le plein (de nos estomacs et du réservoir) mais voilà qu’Yvaou ne redémarre plus lorsqu’on souhaite quitter la station essence…. Génial ! Un mécanicien et un électricien finiront par débarquer, et nous tracter jusqu’à leur « atelier ».
« Atelier » parce que l’électricien n’a même pas le matos adéquat et que le mécanicien nous fera un raccord à la va vite qui je cite est « provisoire mais nous permettra de rouler quelques jours avant de trouver un bon mécanicien dans une grande ville » Bon bah ok les gars, merci !

Ne dit-on pas que les cordonniers sont les plus mal chaussés ?

La sieste dans l’atelier

Après avoir attendu tout l’après midi dans leur atelier – oui c’est long, parce qu’ici, de 13h à 17h, personne ne bosse, c’est l’heure de la sieste ! Ils nous ont tout de même laissés patienter devant un plusieurs matchs de foot dans leur cuisine 🙂 – On repart donc un peu perplexes vers la péninsule comme prévu.

On passe la nuit et le petit dej dans un endroit magnifique

On avait raison d’être perplexes… Puisque, le lendemain, à peine arrivés sur la péninsule, le moteur de notre combi s’arrête de nouveau en pleine piste. On était pourtant parti en quête des lions de mer mais il faudra remettre ça…

Après une bonne demie heure bloqués sur la piste, un gentil monsieur avec un gros 4×4 nous tracte jusqu’à Puerto Pyramides, la seule ville de la péninsule. Seulement voilà, ici, il n’y a pas de garage… Et le plus proche se trouve à Puerto Madryn, à 100km. La poisse ? Nous ? Non !!!

Les pieds dans l’eau

Une petite baignade nous fera le plus grand bien et nous aidera a réfléchir sur nos futurs choix a prendre, direction la plage ! Oui, on se baigne en Patagonie 🙂 L’eau est transparente, fraiche et le soleil tape. On nage même avec 2 ou 3 manchots pas farouches pour un sous… !

Un peu plus tard, on rencontre Pierre-Baptiste, un français en voyage pour plusieurs mois avec qui on partagera l’apéro dans un bar de la ville. Ahhh, ça fait un bien fou de parler Français alors j’en profite au max… blablabla, blablabla, le pauvre… 🙂 On lui explique notre histoire et il nous propose de l’accompagner le lendemain pour aller voir les orques, il a une voiture de location. (Mon blablabla ne l’aura pas trop dérangé visiblement !)

Finalement, les orques feront les timides, on n’a même pas vu le bout d’un aileron ! En revanche sur la plage s’échouent des dizaines de phoques et lions de mer ! Ils font d’ailleurs un sacré boucan. Hier, 12 orques sont passés par là… Pas de bol pour nous, on les a loupé de peu !

Le lendemain, il est temps de repartir vers la garage à Puerto Madryn, un copain combi nous propose de nous tracter… Sur 100 km rappelez vous ! C’est assez drôle, on trouve d’abord un 4×4 pour nous sortir de la ville puisqu’il y a une graaaaande montée et que le combi n’arrivera pas à nous remorquer tout en haut. Puis on continue avec notre ami… Sur 20km… oui parce que son moteur chauffe trop et on doit s’arrêter tous les 5 km pour faire des pauses ! Je vous raconte pas l’angoisse !!!

La tête dans le moteur

On décidera, la mort dans l’âme de commander une dépanneuse… Enfin « commander », c’est un bien grand mot, d’après l’agence il faut venir payer sur place pour bénéficier des services de la dépanneuse… Vraiment très pratique quand votre véhicule est en panne !

Charly part donc avec le copain combi payer l’agence et reviendra me retrouver 3h plus tard avec la dépanneuse… Heureusement qu’on a des bons bouquins dans ce van, moi je vous l’dis !

On nous a recommandé un très bon électricien, chez qui on se rend, il est super gentil et nous explique toutes les démarches qu’il entreprend de A à Z, on comprend pas tout mais on voit qu’il est quand même bien plus pro et plus équipé que les deux autres zigotos d’il y a trois jours…

Avant de reprendre la route, l’électricien nous conseille de rester un ou deux jours de plus ici et voir comment se comporte le combi. On se rend donc à « Posta de Kombi » un endroit chaleureux ou vit une famille avec deux enfants. Ils accueillent gracieusement tous les voyageurs en combi. On passera deux nuits ici avec la famille et des brésiliens de passage, alors évidemment, barbecue pour tous !

Coucou les manchots !

On reprend enfin la route après être repassés au garage pour les dernières vérifications. Direction Punta Tombo ! Où une colonie de près d’1 million de manchots de Magellan vit ici pendant quelques mois de l’année. On arrive avant leur dépare à tous, il reste 10% de la colonie, ce qui fait quand même pas mal de manchots devant nos yeux… Le parc est vide, il est tôt, nous sommes seuls a profiter de ce beau spectacle…

Ne sont t’ils pas mignons ???

On reprend ensuite la route direction Ushuaia, mais ça, c’est une autre histoire !

Ca c’est pas des manchots…

2 commentaires

  • Anne DROUOT

    Toujours aussi passionnant et vous gérez bien et calmement….! Soyez prudents car les problèmes arrivent chez nous et la marche n’est plus possible actuellement! Gros bisous et bonne continuation Annette

  • mcdrouot

    Des guanacos??????? ou leurs cousins peut-être? (repas préféré des pumas en altitude!)
    Je ne suis plus très sure du prix de revente de votre maison volante après tout cela…
    Vous êtes si bien très loin de notre confinement qui n’en est pas encore vraiment un..
    Il arrive mille fois plus vite que le van/tortillard bleu des mers du sud qu’on voit sur les photos…
    votre vie semble douce, bouffez la avidement et le reste attendra
    Stockez la beauté, le grand large, l’énergie positive…tout cela peut servir et de toute façon pour moi c’est un vrai plaisir d’y penser et d’en profiter ne serait-ce qu’en virtuel
    Prenez soin de vous, plein de bisous mcd

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *