Voyage

Les 1864 virages à moto de la boucle de Pai !

Capture d’écran 2017-01-23 à 12.42.13.jpg

On part donc avec notre scooter 125 depuis Chiang Mai pour aller à Pai, après être passés au consulat déposer nos passeports pour le visa du Myanmar.

JOUR 1 :

A peine partis qu’on se fait arrêter par la police. Le permis international que je me suis fais suer à avoir en France ne sert à rien puisque c’est uniquement pour conduire des voitures. On paye donc 10€ d’amende avant de repartir tout naturellement en scooter…

Et comme la journée avait si bien commencée, le scooter surchauffe et tombe en panne à mi chemin. On fait une pose pour qu’il reprenne son souffle et on repart jusqu’à Pai.

Aux abords de la ville, nous nous arrêtons sur un pont datant de la seconde guerre mondiale, puis nous allons au Canyon de Pai, nous arrivons en fin de journée et c’est blindé de monde pour voir le coucher de soleil.

On décide de revenir un autre jour car pour le moment, on a besoin de trouver où dormir. On trouvera finalement un grand bungalow excentré de la ville : super sympa mais aussi super mal isolé. Première fois depuis le début du voyage qu’on a vraiment froid ! Oui je vous vois venir, chez nous il fait -10°, blablabla, chacun ses problèmes !

Après s’être installés, on retourne en ville boire un verre dans un bar psychédélique.

En sortant du bar, je trouve un Thai avec un BMX qui me laisse rouler un peu, décidément j’aime de plus en plus cette ville.

IMG_20170116_201150.jpg

Après on fait le petit marché de la ville et on mange dans un tout petit stand de street food : un réchau, un four micro-onde et une table pour des énormes burgers !! (délicieux)

JOUR 2 :

On part direction les sources chaudes, connues sous le nom de « secret hot springs of Pai » (qui ne sont pas vraiment secrètes), ou encore Sai Ngam Hot Springs. Ce sont des sources chaudes naturelles à 40°. Autant vous dire que c’est le pied de s’y baigner.

C’est tout détendus qu’on redescend vers Pai. En chemin on trouve un petit restaurant, Buffet 55, au milieu de nul part ! 55 baths (1,45€) pour un buffet de plats fraichement cuisinés avec les légumes du jardin.

On reprend la route, le ventre plein en direction de The Land Split. Une plantation de Roselles, une plante locale utilisée pour faire du jus, de la confiture, du vin… On est accueillis comme des rois avec un verre de dégustation (de jus hein, pas de vin…) avant la visite de la plantation et du cratère. Car le nom de l’endroit vient du fait qu’un tremblement de terre a eu lieu en 2008 qui a fait séparer la terre en deux.

On parle avec le propriétaire qui veut tout connaître de la France, de sa culture et qui veut apprendre le français. Il se débrouille super bien et on lui apprend « produit du terroir » qu’il est maintenant très fier de répéter à chaque français qui lui rend visite !

IMG_0140.JPG

On continue sur la même route jusqu’à une petite cascade entre les rochers : Pam Bok Waterfall, le lieu est chouette mais blindé de monde et il fait vraiment trop froid pour s’y baigner (On préfère quand l’eau est à 40° maintenant).

Puis, toujours sur la même route on visite le bamboo bridge qui comme son nom l’indique est un pont en bambou d’un kilomètre qui permet d’accéder à un temple en passant au dessus des rizières. Ici aussi c’est calme et beau, une belle ballade.

img_0363

De retour à Pai, je refais du BMX, je suis comme un gosse. Ensuite petite gaufre Nutella en guise de mise en bouche avant de manger un énorme kebab (On vous fera un article sur nos conseils pour manger sain et équilibré en Asie 😉 ) tenu par un français qui nous offrira du pain et du saucisson, c’est beau la solidarité entre français !

IMG_20170117_212112.jpg

JOUR 3 :

On se lève à 6h et on part directement jusqu’au viewpoint de Bang Ma Pha pour y admirer le levé du soleil. C’est un spectacle magnifique que nous offre mère nature ! On redescend à la recherche d’une source chaude indiquée nulle part ailleurs que sur notre GPS, on comprend pourquoi quand on se rend compte qu’il n’y a aucune source chaude mais des plantations….

Après une petite sieste, on part visiter les points d’intérêts de la région indiqués sur notre appli « maps.me ». Premier arrêt : treehouse, on reste 5 minutes, le temps de se rendre compte que c’est un hôtel avec 2 cabanes dans les arbres qu’on peut pas approcher à moins de 100m. Deuxième arrêt : Stone Forest, une forêt avec 3 gros cailloux, on reste 10 minutes le temps de trouver les rochers et on part à la recherche du Jack Sparrow de Pai, (très connu pour faire le spectacle ici !) qui d’après notre investigation devait se trouver près du vieux pont de la seconde guerre mondiale, manque de bol on ne le verra pas… Décidément ! On va ensuite visiter une waterfall : Mo Paeng, mais il y a trop de monde et on ne peut pas s’y baigner. Donc on s’en va pour aller admirer la vue depuis Yun Lay viewpoint. On prend le thé depuis les hauteurs, c’est chouette et très calme.

On termine cette journée devant le couché de soleil depuis le canyon de Pai. Là encore un très beau spectacle !

IMG_0224.JPG

JOUR 4 :

On quitte Pai avec un petit pincement au cœur. On se dit qu’on va prendre le petit dej au viewpoint avant de changer d’avis au dernier moment, on le prend dans les sources d’eau chaude. PARFAIT !

On reprend la route pour s’arrêter au viewpoint 15 minutes plus tard… Et oui, le scooter n’assume pas et on doit faire des pauses pour lui et lui donner de l’eau (dans le réservoir de liquide de refroidissement qui fuit). Vers 11h nous arrivons à la grotte de Tham Lot, la plus grande grotte qu’on ait visitée ! La guide nous fait la visite avec une lampe à pétrole et nous montre tout un tas de formes et nous dit ça, ça ressemble à un éléphant, ça à un singe, ça à un sein (si si, photo à l’appuie), bien souvent on lui dit « aaah yes, yes » pour lui faire plaisir mais c’est pas tellement flagrant. A vous de jouer, on vous met des photos et vous devez trouver à quoi ça ressemble, réponse en fin d’article !

Bon sinon il y a quand même une peinture préhistorique (effacée depuis par les touristes abrutis désireux d’y mettre les mains) et des cercueils datant de 2000 ans. Mais là-dessus aucune explication…

La grotte est gigantesque et une partie se visite sur un radeau en bambou, accompagné par des énormes poissons et des cris de chauve-souris.

Après mangé, on remonte en selle pour s’arrêter le long de la route, admirer la vue, le paysage. Les 108 km reliant Pai à Mae Hong Son sont fantastiques.

Juste avant d’arrivé, on s’arrête à la fish cave, une attraction touristique sans grand intérêt. Un parc sans grotte avec une petite étendue d’eau et beaucoup, beaucoup, BEAUCOUP de carpes. Elles sont si nombreuses car d’un, elles n’ont pas de prédateur où elles vivent, de deux elles rendent malades ceux qui les mangent, de trois elles sont considérées comme sacrés, et de quatre elles sont nourries quotidiennement par les touristes. On fini par un autre pont de bambou, tout aussi chouette que le premier.

IMG_0346.JPG

Arrivés à Mae Hong Son, on se retrouve dans le même hôtel que Pauline et Julien, un couple de français rencontré à Pai, dans le restau tenu par le français…

JOUR 5 :

On part visiter le temple Phra That Doi Kong Mu qui offre une vue panoramique sur la petite ville de Mae Hong Son. Mais on ne traine pas car nous avons 6 heures de route… La route est très sinueuse pour rejoindre la ville de Mae Chaem, mais offre des vues magnifiques.

On aura beau chercher, on ne trouvera pas de restaurant dans la ville, on se rabat donc sur un petit boui-boui. La cuisinière nous tend un menu mais on fini par comprendre qu’elle n’a rien à part de la soupe et du riz au poulet.

JOUR 6 :

On déjeune avec des belges puis on part pour Doi Inthanon, le plus haut pic de Thaïlande. On fait quelques incantations chamanes pour que le scooter nous y amène sans encombre et cela portera ses fruits. Normalement, l’accès au mont est payant car il est situé dans un parc national. L’entrée est de 300 baths par personne, soit 8 euros environs, donc assez chère. Mais comme nous venons de Mae Chaem, nous ne payons rien. Une fois au sommet, nous sommes complètement dans les nuages et on ne voit pas grand chose. On fait une ballade d’une heure et demie dans la forêt avant de redescendre. Ici il fait plutôt froid, le thermomètre nous indique 13 degrés ! Il est apparemment descendu jusqu’à 6 degrés ce matin.

Sur la route pour aller à Champon on s’arrête à plein de cascades différéntes : Siribhume, Vachirathan et Mae Klang.

dav

On cherche ensuite une guesthouse indiquée dans notre GPS mais on se perd dans les rizières et c’est tant mieux ! C’est magnifique et nous rencontrons des cueilleurs de longanes (un genre de litchi qui pousse en abondance ici) qui nous offrent 1 kilo de fruits.

dav

Une fois notre hôtel trouvé, on se rend compte qu’on est les seuls clients. On parle avec la propriétaire et on va se faire un coucher de soleil sur les rizières.

JOUR 7 :

Dernier jour de cette incroyable boucle. La propriétaire nous a fait un mot d’excuse en disant qu’on a perdu le ticket du parc national, pour qu’on ne paye pas l’entrée et qu’on puisse quand même visiter la cascade de Mae Ya, une des plus impressionnante de Thailande. Tout marche comme sur des roulettes ! On va ensuite visiter Pha Chor, un canyon formé par l’érosion des sols. Sur la route du retour on s’arrête faire les magasins et on rentre à Chiang Mai.

Bière et clap de fin !

img_0123

Réponses :

A : Un serpent qui pendouille au dessus d’un crocodile – B : La tour de Pise – C : Un éléphant – D : Du chou-fleur – E : Un sein – F : Des grenouilles… ?!

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *