Voyage

De l’autre côté de l’atlantique : direction la Dominique

dominique

Après une courte escale en France pour revoir la famille nous voilà repartis en vadrouille. Nous arrivons à Fort de France en Martinique pour embarquer sur le bateau de mon frère, le Gandalf. A peine arrivés, on largue les amarres pour la Dominique. Le départ serra reporté d’une journée le temps de réparer le moteur… on arrive à Roseau (capitale de la Dominique) en fin de journée après une navigation compliquée pour Adeline. Et si on devait résumer la Dominique en 3 mots ça serait : rastas, jungle et volcans.

DSC_9437 (1).jpg

Première excursion dans la ville de Roseau, qui est une ville fantôme lorsqu’il n’y a pas de ferry touristique. On décide donc de partir dans les terres. De nombreuses cascades d’eau douce et parfois même chaude nous permettent de nous détendre (car on est très stressés cette année), de nous doucher aussi vu qu’on n’a (pour l’instant) pas de douche sur le bateau. Nous partons donc pour Trafalgar Falls, une double cascade avec des sources d’eau chaude pour qui veut bien s’aventurer tout en haut.

Middleham falls, une grande cascade perdue au milieu de la jungle tropicale, un décor de rêve pour Indiana Jones.

On découvre aussi Titou Gorge, une petite cascade qui s’écoule entre deux gorges surplombées par la jungle, en gros même à midi il fait sombre la dedans.

IMG_0035.JPG

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=6G1-h-4wyJE&w=560&h=315]

Mais si il y avait un endroit à retenir de cette île paradisiaque qu’est la Dominique, ça serait la randonnée pour Boiling Lake. Un lac surréaliste d’eaux bouillonnant à 150°, que l’on a atteint avec l’équipage de Borderline après une randonnée de 6h, parsemée de pauses en haut des mornes pour admirer la vue ou dans des bains chauds pour se prélasser un peu. On traverse ensuite la vallée de la désolation, où l’activité volcanique empêche toute végétation de s’épanouir, mais nous permet de nous cuir des pâtes !

Capture d_écran 2017-04-27 à 16.54.52

Le lendemain on part visiter la rivière indienne dans le nord, qui a servi au tournage de pirates des Caraïbes et après avoir abandonné Adeline sur la plage je pars visiter le fort de l’île avec mon frère.

DSC_9478.JPG

De l’autre côté de l’île se trouve la réserve Caraïbe, derniers descendants des indiens d’origine de l’île. Le soir un maraicher local nous propose de venir chez lui pour boire la boisson des rastas. Pas de weed dans nos verres mais un chocolat chaud au lait de coco maison, cacao local, sucre de cannes et cannelle : un délice !!!! Au final la Dominique est une île pleine de surprises, simple et belle, sauvage et volcanique, qui vaut vraiment le détour pour qui visite la Martinique ou la Guadeloupe.

IMG_0042.JPG

6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *