Voyage

Jour 1 : l’arrivée à Hanoï

hanoi

Après 11 heures de vol direct de Paris à Hanoï, nous arrivons à 6h du matin un peu dans le cirage…

Premier choc en sortant de l’aéroport : il est 6h mais le soleil est bien matinal et il fait chaud, TRES CHAUD ! Et moite aussi, TRES MOITE ! Donc on est en décomposition et en train de chercher comment rejoindre le centre ville en bus. Finalement on opte pour une navette privée à défaut d’avoir trouvé le bus public. Et là sur l’autoroute, nous croisons un scooter en sens inverse, avec 3 passagers sans casque. Arrivés dans Hanoi, c’est encore plus le bordel, oubliez toutes notions du code de la route, ici c’est à celui qui aura la plus grosse paire qui passera.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=DpfWGOjRPco&w=560&h=315]

On arrive quand même sains et saufs à l’auberge de Hanoï Backpackers Central, on pose les affaires et on ressort affamés à la recherche du premier restau venu, ici le New Day. C’était nippon ni mauvais mais vraiment pas cher.

En sortant nous arborons les rues et le moins que l’on puisse dire c’est que c’est bruyant (la règle numéro 1 de la conduite au Vietnam est de klaxonner pour prévenir que tu es là, la règle numéro 2 est qu’il n’y a qu’une règle dans la conduite Vietnamienne). Mais c’est sale aussi : tout se passe sur le trottoir, la cuisine, les poubelles, la vaisselle, le diner… L’air est très chargé : la pollution y est assez élevée (2,5 fois plus qu’à Paris), les odeurs de fritures se mêlent à celle des gaz d’échappements et des détritus au sol. Et avec tout ça on se dit, c’est pas possible, on va pas tenir…Donc on a pris un taxi pour repartir à l’aéroport. FIN

Non on déconne !

Nous avons ensuite fait le tour du Lac Hoan Kiem, dans lequel un B52 et ses cadavres de soldats américains y côtoyaient une tortue légendaire avant qu’elle ne meure. Ici, la circulation est fermée c’est assez reposant de pouvoir se balader librement. C’est un espace plein de vie où les enfants et les adultes jouent, se reposent, font du sport, de la musique et de l’art.
Devant un si beau tableau, nous avons décidé de visiter la prison française baptisée Maison Centrale par les colons français pour enfermer les révolutionnaires Viet, puis Hoa Lo Prison par les Vietnamiens pour enfermer les soldats américains mais tout le monde la surnomme Hanoï Hilton.

Nous avons rencontré une amie d’une amie qui habite sur place, elle nous propose un restau, quelques verres dans un bar, puis une boite. Et je pense que c’est à ce moment qu’on a commencé à aimer Hanoï. Nous avons été rejoindre cette amie dans un petit restau, Ray Quan, caché près du chemin de fer qui traverse la ville. On a eu du mal a le trouver car il est presque sur les voies et donc ne donne pas sur la rue.  Autour d’un verre d’alcool de riz fait maison et quelques plats très bons, nous sommes parfois surpris par un train passant à 1 mètre de notre table.

Nous prenons ensuite la route sur les scooters de nos nouveaux amis en direction du vieux quartier (Old Quarter) pour boire des verres et fêter un anniversaire. Là encore nous nous disons que c’est plutôt cool cette ambiance, tous ces scooters. C’est vivant !

IMG_20161011_225838.png

L’anniversaire se passe bien mais nous n’irons pas les suivre en boite car beaucoup trop fatigués ! C’est ainsi que s’acheva notre premier jour ici.

bty

6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *