Voyage

Enfermés à Yangon !

ygn.jpg

Depuis Hpa An, on monte dans le bus qui n’est pas du tout un bus couchette mais un bus lambda, direction Yangon. Ça commence bien. Le chauffeur a visiblement envie qu’on s’habitue à notre retour à Paris car il met la clim à fond. Le mec derrière nous ne veut pas qu’on allonge complètement nos sièges car ça le gêne mais lui ne se gêne pas pour mettre le sien au maximum. Donc on a froid, on a pas de place et on dort quasiment pas. On arrive à Yangon à 4h00. On prend un taxi pour nous déposer au sud de la ville pour faire le tour des hôtels. On réveille les propriétaires en pleine nuit, on est un peu gênés quand les prix sont hors budget et qu’on refuse. Et puis on fini par en trouver un qui a l’air plus chouette que les autres. Space Boutique Hostel. Mais la chambre n’est libre qu’à midi. On doit donc attendre dans la salle commune. Je me rend compte que j’ai de la fièvre et je m’installe en PLS sous une table pour dormir pendant qu’Adeline joue avec son téléphone. Elle viendra finalement me rejoindre pour dormir par terre. À 10h la chambre se libère. Meilleur moment de notre séjour à Yangon.

img_7295

On y reste jusqu’à 15h. On culpabilise alors on décide de sortir. La ville est bruyante, pue, est sale. On a pas confiance en les restaus alors on se rabat sur une chaine de fast-food (pas forcément une brillante idée ceci dit). Après cette longue escapade d’une heure on rentre à l’hôtel et on dort. Le lendemain on dort toute la journée car on aime pas cette ville. Donc désolé pas de photos ni d’histoire à raconter.

En vrai, ça va un petit peu mieux que la veille même si la fièvre est toujours présente. 

img_0104
Jolie église sur le chemin de la pagode

On part visiter la pagode Shewdagon, la plus impressionnante de la ville. C’est superbe, il y a peu de touristes mais beaucoup de locaux. Mon short est trop court et à l’entrée on me prête une « jupe longue » qui s’appelle « longyi ». En Birmanie, le longyi est un vêtement porté par les hommes comme par les femmes. C’est un long morceau de tissus placé autour de la taille qui tombe jusqu’aux chevilles. Seules différences entre le longyi de l’homme et celui de la femme : les motifs, la matière et les couleurs. Et donc je me retrouve sans le savoir avec un longyi de fille. Au début nous sommes absorbés par la beauté du lieu mais on se rend compte que tout les locaux me regardent, font des signes à leurs potes et se foutent ouvertement de moi. Je finis par comprendre que mon longyi violet avec des fleurs n’est pas un longyi pour homme… C’est assez drôle et on rigolera bien de les voir tous se marrer.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=ajojWtyKz2U&w=560&h=315]

En sortant on mange un morceau puis on se dirige vers le train. Sur le chemin on tombe sur un marché et on croise une vendeuse qui nous applique sur le visage le produit qu’ils ont tous ici : du Tanaka. Un genre d’argile jaune mais qui est obtenue en frottant un bois particulier sur une pierre plate avec de l’eau.

On arrive à la gare, pour prendre le train circulaire qui fonctionne un peu comme un métro et fait le tour de la ville (en 3 heures environ). On paye 200 kyats le ticket (0,14€). On découvre que la périphérie de la ville est encore plus sale et semble très pauvre. On rencontre une vendeuse de pastèque qui nous offrira du maïs car visiblement notre maquillage l’a fait marrer. Et elle se marre aussi quand elle nous voit le manger. Beaucoup de rigolade donc avant qu’on se rende compte qu’on est dans le mauvais train et qu’on est en dehors de Yangon.

On descend au milieu de nul part et on attend le train dans l’autre sens. On fait la discussion avec un birman conducteur de train même si on ne comprend pas tout ! On s’arrête finalement après 3h de train dans le quartier chinois pour les festivités du nouvel an chinois. C’est blindé de monde et on se fait pousser dans tous les sens.

dav

On décide donc de rentrer tranquillement à notre hôtel et se reposer. Oui le lit est super confortable alors on en profite, et je vous rappelle que j’ai de la fièvre et Adeline doit s’occuper de moi. 

Le dernier jour, on profite jusqu’au dernier moment du confort de la chambre. On part ensuite manger dans le meilleur restau selon tripadvisor, blindé de touriste, mais pas mauvais. Pas transcendant non plus. Adeline a pris une noodle soup et moi des sticky noodle au poulet mais ils se sont trompés ils ont mis du porc. Oui on étale un peu cette épisode car on a rien fait de la journée encore… ! Vive Yangon !!!

dav

 

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *