Voyage

Bye bye la Thaïlande, bonjour la Birmanie !

Hpa-an.jpg

C’est en grands sportifs que nous quittons la Thaïlande… On se lève à 7h15 (Notre réveil de 7h00 n’ayant pas sonné…) On a encore un peu de temps, on se prépare et se dirige dans une boulangerie pour prendre un bon café et de quoi grignoter. De là nous voulons commander un Uber pour se rendre à la station de bus qui se trouve à 4km. Le Uber est long, très long à arriver. Le temps passe et toujours pas de Uber… On l’annule et on prend le premier tuk-tuk qui passe devant nous. On a une bonne demie heure devant nous pour faire 4km, ça aurait dû le faire mais ce fut plus compliqué que prévu ! Gros bouchons sur la route, on a dû courir avec nos gros sacs sur le dernier km restant puisque le tuk-tuk n’avançait plus et il nous restait 6 minutes avant le départ du bus, on se serait cru à Pékin Express sauf que personne ne s’arrête pour nous… Au final on est arrivés tout transpirants et essoufflés mais à temps !

On prend le bus, (Green Line) plutôt confortable avec une brioche 200% pur beurre offerte en guise de petit dej.

Arrivés à la frontière, tout s’enchaine assez rapidement. Côté Myanmar, l’organisation montre que ça ne fait pas longtemps qu’ils ont ouvert les frontières. On note nos noms dans un registre papier, puis on remplie un formulaire et on est pris en photo dans une toute petite salle, on est moins de 10 et nous n’avons plus de place. Le chargé des photos se fait engueuler par son supérieur car il ne sait pas prendre les photos. Un autre demande à Adeline de s’occuper de la clim. Après cette épisode chaotique, on traverse la frontière sur le pont, où le sens de conduite s’inverse soudainement.

On souhaite se rendre à Hpa-an depuis Myawaddy (la ville frontalière). Un rabatteur nous informe qu’il n’y a pas de bus. On ne le croit pas mais il est déjà 16 heures et nous avons pas envie de chercher. Nous sommes avec 4 israéliens et un suisse. Un des israéliens négocie les prix comme un chef et nous voilà partis à 8 dans une voiture 6 places, avec les gros bagages et 4 heures de routes dans les montagnes. On rigole bien pendant le voyage et on arrive finalement à destination, fatigués mais soulagés.

On s’installe tous les 8 dans le même hôtel, en Birmanie on est prévenu, les chambres sont chères. On pouvait trouver une chambre pour 5€ jusque là, ici c’est plutôt une vingtaine d’euros… En revanche question nourriture et activités diverses ça reste égal à tout ce qu’on a connu depuis notre arrivée en Asie.

La dame qui nous accueille est vraiment très gentille ! On papote un peu puis elle nous conseille un petit restaurant pour diner.

Le lendemain matin, après avoir fait le tour du marché, nous louons un scooter et partons avec Jonas (Le Suisse) visiter les alentours de Hpa An.

D’abord nous allons dans la grotte Kaw Ka Taung puis nous nous dirigeons vers la grotte Saddar. En arrivant à notre point de chute on comprend que l’on est carrément beaucoup trop loin (une petite erreur de 25 km sur une route en travaux où on roule en moyenne à 15km/h) … Qu’à cela ne tienne, on voit de beaux paysage et on découvre la grotte Kha Yon.

On fait demi tour pour visiter la grotte Saddar, cette fois c’est la bonne. Une grande grotte qui se termine par un petit point d’eau entre les rizières, magnifique ! A la sortie de la grotte on grimpe donc sur une petite barque pour une balade dans un paysage digne d’une carte postale.

dav

Pour ce soir, nous avons décidé de dormir tout en haut du Mont Zwegabin, dans un monastère. Jonas nous quitte ici pour retrouver la ville de Hpa An et nous, nous prenons la route du mont Zwegabin. On nous a prévenu, la grimpette est éprouvante pour arriver jusqu’en haut, 2 heures de marche pour gravir les 800m de dénivelé et une chaleur étouffante. Pour la chaleur ça va encore, il est 17h la température a donc légèrement baissé à 30 degrés… Nous entamons notre ascension et arrivons au sommet 1 heure et 5 minutes plus tard : des champions !!! On est morts… Mais la vue du coucher de soleil est sublime.

On passe la soirée avec des Belges. L’idée que nous nous faisions de cette nuit est complétement différente de la réalité ! Beaucoup de touristes malheureusement, ce soir là nous serons une trentaine à avoir eu l’idée de dormir ici… Mais l’expérience reste tout de même assez insolite. Les moines nous aident à camper nos « lits » (Fins matelas posés à même le sol dans un grand dortoir) Puis nous invitent à manger tous ensemble. Au menu, riz, soupe, légumes et tofu, un vrai régal ! On se couche vers 23h pour se réveiller sur les coups de 4h30 avec les chants, les gongs et les prières des moines. On reste un peu dans nos lits puis on se lève vers 5h30, on fait un petit tour dans le monastère pour admirer les moines prier puis arrive l’heure du lever du soleil. Un spectacle inoubliable…

IMG_20170126_063352.jpg

On revient dans le monastère, récupérer nos affaires et redescendre. On jette un dernier coup d’œil à la vue magnifique mais la terrasse est envahie de singes, très agressifs. Il y en a un qui essaye d’attaquer Charly. Heureusement, il a vu des combats de boxe Thaï à Chiang Mai et a su se défendre (en vrai il a fui et certains disent qu’il a même crié « maman »).

IMG_20170126_071049.jpg
Le fameux singe qui en veut à Charly, je n’ai malheureusement pas de vidéo. Ca aurait été trop beau !

On redescend ensuite puis on passe la journée à visiter le reste des alentours de Hpa An. On traverse la grotte Yathaypyan (vous l’aurez compris, les noms ici sont faciles à prononcer) puis on se pose sur un petit viewpoint pour lire notre guide de Birmanie trouvé dans la guesthouse. (Economie de 26€, c’est chouette de pouvoir échanger des livres)

On visite ensuite la grotte de Bayin Nyi où l’on rencontre Samy, un jeune homme de 30 ans plein de surprises : il est franco – cambodgien et vient découvrir les terres de sa maman en passant quelques mois en Asie du Sud Est. Il a (entre autre) pour projet de devenir moine au Vietnam pour 1 mois !

Le soir venu après un énième coucher de soleil et un bon repas on monte dans notre « bus de nuit » direction Yangon.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *