Voyage

Bienvenido a Buenos Aires

Au revoir le calme de l’Uruguay, place à la folie de Buenos Aires.
La traversée en ferry se passe pour le mieux, 1h15 nous sépare de Buenos Aires, notre deuxième ville d’Argentine. Oui rappelez vous, nous nous y sommes déjà rendu, pour une journée, admirer les incroyables cascades.

Ça commence fort !

Je m’occupe de sortir le kombi du ferry pendant que le reste de la famille (piétonne) sort de l’autre côté. Je me dirige tranquillement vers la douane puis quand vient mon tour je montre tous les papiers au douanier qui m’explique qu’il manque quelque chose… Ce fameux quelque chose c’est le CPF brésilien. Nous l’avons évidemment fait au Brésil, mais j’ai seulement une feuille de papier en guise de CPF et monsieur le douanier m’explique gentiment que ce papier n’est pas officiel et qu’il veut une carte (que je n’ai pas) !
Je parlemente quelques minutes avec lui, de quoi faire patienter la famille qui commence a se demander ce qu’il se passe en nous voyant de l’autre côté de la grille.
Charly vient me retrouver pour comprendre pourquoi je reste bloquée avec le kombi ici, je lui explique que le kombi va devoir être immobilisé à la douane le temps de faire une demande de cette fameuse carte au consulat brésilien. Et qu’on ne sait pas combien de temps cela peut prendre. Super !

Le bon côté des choses c’est qu’Yvaou va être gardé dans un entrepôt, en lieu sur, et que du coup on va pas se prendre la tête pour trouver une place pour le garer dans la ville.
Évidemment, nous sommes vendredi après midi et le consulat brésilien basé à Buenos Aires n’ouvre que lundi. On a donc le temps de ruminer et se poser pas mal de questions pendant 2 jours : est ce qu’on va réussir a avoir cette fameuse carte ? Est ce qu’on va devoir retourner au Brésil pour ça ? Est ce qu’on pourra aller jusqu’en Patagonie avec Yvaou ?

Bref, profitons de l’instant présent avec la famille et attendons lundi…

Le quartier chic et tranquille de Palermo

Merci pour ce beau concours de saut que vous nous avez offert !!!

Après cette aventure à la douane on se retrouve tous les 8 dans notre Airbnb de Buenos Aires. Grande maison avec jolie terrasse dans Palermo, on s’installe tranquillement avant d’aller se balader. Palermo c’est le quartier branché de Buenos Aires, celui où se bouscule les bars, restaurants et boutiques chics ! Le soir venu c’est apérooo, on ne l’écrira pas à chaque fois mais vous vous imaginez bien que l’apero est revenu assez régulièrement, c’est monnaie courante dans cette famille !!! 😉
On passera notre samedi à se balader dans les énormes parcs de Palermo, il fait chaud mais il y a pas mal d’arbres pour se mettre à l’ombre et c’est plus sympa pour le pic-nic. On visite un parc écologique : l’eco parque avec de nombreux animaux, gratuit mais en travaux à notre venue malheureusement. Les éléphants se faisaient une beauté ! Nous allons ensuite visiter le jardin botanique japonais, l’entrée est payante et nous en sortons un peu déçu alors on ne s’attardera pas dessus…

L’après midi on trouve un skate park, mon papa veut nous montrer son talent de skateur et empreinte une planche, il nous épate… Mon aisance sur un skate viendrait donc de lui ? Vous êtes bluffé ? Bon j’avoue… On s’est contenté de resté gentiment sur le côté a faire des sudoku ! C’est pas mal impressionnant aussi non ?

Un dimanche au marché de San Telmo

Le dimanche c’est jour de marché à San Telmo, un quartier un peu plus au sud. Marché d’antiquité et d’artisanat, les rues sont pleines de stands et d’acheteurs potentiels. On assiste même a un petit tango sur la place. Puis vient l’heure du déjeuner, c’est pas simple de trouver de la place pour 8 alors on tourne un peu avant d’entrer dans un petit resto mexicain (La Fabrica del Taco) ! TOP !!!

Suspens pour Yvaou…

Le lendemain, on se dirige avec Charly au consulat Brésilien, comme convenu. Le personnel y est adorable et nous accueille rapidement et avec de grands sourires. On est loin des administrations françaises pour le coup (oups…)
Un homme nous fait un papier pour prouver que notre CPF sur feuille volante est bien officiel et qu’il n’y a pas besoin de carte (de toute façon la carte n’est plus délivrée au Brésil depuis peu…)
On repart direction la douane en croisant les doigts.
Bingo, une fois à la douane notre papier leur convient et on repart avec Yvaou une heure plus tard. Tout contents d’avoir enfin récupéré notre kombi et donc de pouvoir continuer notre trajet vers la Patagonie sans encombre, on en profite pour prendre un APEROOOO tous ensemble !

Le soir venu on assiste à un match de foot, activité obligatoire pour tout touriste passant à Buenos Aires ! Seulement voilà, on avait prévu de voir un match des Boca Juniors à la Bombonera, fameux stade où l’ambiance y est folle ! Finalement, les dates ayant changées et l’équipe ne jouant pas à domicile pendant nos 9 jours de visite ici, on se rabat, un peu déçus, sur l’équipe d’Independiente. Une des 5 équipes de Buenos Aires. Pas de bol, le lundi soir c’est gros orage et pluie diluvienne, évidemment le stade est ouvert et nous on est trempés de la tête aux pieds ! On a connu des matchs plus spectaculaires et des stades plus remplis mais on a tout de même bien savouré l’instant !

Les couleurs de la Boca

On n’a pas vu son équipe mais on verra tout le même le quartier ! La Boca est juste en dessous de San Telmo. Le Caminito, petit quartier très touriste situé au centre de la Boca, très coloré et animé. On se promène de rue en rue, les enfants en profitent pour choisir des maillots de foot, on ira même visiter le musée « Benito Quinquela Martin » créateur de ce quartier haut en couleurs (comprenez là que le quartier est haut en couleur mais que le monsieur aussi) le musée c’est son ancienne maison, et on compte pas moins de 8 couleurs différentes dans la cuisine, rien que ça ! On finira par évidemment marcher jusque devant le grand stade bleu et jaune pour se faire prendre en photo a côté de Maradona en personne. Oui on se la pète !

Ce soir c’est resto Arménien ! Depuis qu’on est dans la maison on voit chaque soir une queue gigantesque devant un resto à une rue de chez nous. En recherchant dans les notes d’une amie (Merci encore Emma ;)) et sur internet, on lit que ce resto est super bon et qu’il faut s’y rendre avant 20h pour être sur d’avoir une table. Évidemment, on ne peut pas réserver, ça serait trop facile ! On s’y rend donc assez tôt, je vous rappelle que nous sommes 8 🙂

Lors de la prise de commande on s’en donne tous à cœur joie et commençons chacun à prendre un plat. Heureusement que le serveur nous arrête au bout de 5 en nous expliquant que ça sera laaaargement assez, soit…
On termine tous nos plats en déboutonnant notre pantalon, on en peut plus ! C’était délicieux. Si vous avez l’occasion de passer par Buenos Aires et que vous êtes vers Palermo, n’hésitez pas a aller manger chez Sarkis ! Mais n’ayez pas les yeux plus gros que le ventre…

Virée bateau à Tigre

Pour une petite balade à une heure de la capitale on a choisi le delta de Tigre. On s’y rend en train pour la journée complète. On nous avait parlé de cette ville et de son marché mais nous avons été un peu déçus par le marché, rien d’artisanal et au final beaucoup de petits magasins sans grand intérêt. Ce qui vaut le détour ici c’est la balade en bateau : 1h15 de navigation dans le delta. Les argentins comparent cet endroit à Venise. Bon on est bien loin des gondoles et de la place San Marco mais ça n’enlève en rien le charme de l’endroit ! De chaque côté du fleuve on trouve des maisons ou même parfois des cabanes, chacune avec des pontons et tout le monde se déplace en bateau à moteur, en barque ou même en kayak. C’est vraiment paisible !

Dernier jour avant le départ du premier groupe : mon frère ma belle sœur et mes deux neveux. Pourquoi il partent en décalé ? C’est simple, mon frère, qui a pris les billets d’avion pour mes parents en dernière minute, s’est planté de date retour pour eux deux, ils partiront donc un jour plus tard !!! Ça me rassure, je me dis que je ne suis pas la seule à rencontrer des problèmes pendant la réservation des vols…. 😉
On profite donc de cette dernière journée tous ensemble pour se balader et faire quelques boutiques et marché dans Palermo à la recherche des derniers cadeaux souvenirs.

Après avoir laissé la première partie de la famille dans le Uber direction l’aéroport, on se dirige avec mes parents vers « El punte de la mujer » et visitons un trois mats assez énorme construit en 1897 « Présidente Sarmiento » avant de se rafraichir autour d’une bonne bière puis se balader dans un grand marché à côté de la maison.

Le lendemain est assez rude quand il s’agit de dire au revoir à mes parents et de se retrouver seuls après ces deux semaines bien agitées !
Merci à vous 6 pour cette visite et pour cette belle surprise, on espère que vous ayez fait le plein de soleil pour affronter le froid lorrain 🙂

5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *